Hémisphère Combes Stromboli Carte résistance Logo

 


L'ADRET À ABRIÈS Cadastre napoléonien et carte militaire du XIXe siècle, photos et carte d'Etat major du début du XXe siècle, carte IGN, tous ces documents permettent d'illustrer les particularités de la dynamique du mélézin.
Evénements historiques et conditions écologiques expliquent cette évolution paysagère singulière.
Cartes d'occupation du sol à Abriès et Ristolas en 1825 et 1983 (15 930 ha) 


A Abriès, l'adret (à gauche sur les photos) est caractéristique des dynamiques paysagères du Queyras schisteux depuis le maximum démographique de 1826. La pente forte conjugée à une relative aridité ont incité les hommes à y cultiver les céréales sur des terrasses (en bleu sur la carte de 1825). Néanmoins la production était trop faible et bon nombre de queyrassins transhumaient avec familles et bêtes pendant l'hiver, souvent vers l'Italie toute proche. L'arrivée de la route en 1849 accentue l'exode, favorisé par le besoin de main d'œuvre de la révolution industrielle. Les canaux d'irrigation sont abandonnés. De nombreux hameaux de l'adret sont en ruine en 1909, alors que la vallée a déjà perdu plus de la moitié de ses habitants. Quelques mélèzes poussent, les landes à genévriers s'étendent, mais la fermeture du paysage est très limitée par rapport à beaucoup d'autres masssifs montagneux.

Sur le versant du fond, moins pentu et orienté à l'ouest, le cadastre de 1825 ne mentionne pas de forêt, juste des landes dans les ravins torrentiels. Le reboisement spontané massif n'a touché que la partie haute : les anciens alpages au-dessus du canal d'irrigation le plus élevé. Le mélèze y a trouvé un terrain favorable pour germer dans des pelouses abimées et éclaicies par le pâturage, où sa graine légère peut arriver jusqu'au sol. La partie basse, sous le canal, était exploitée en prés de fauche (en rouge) : les prairies plus denses y contrarient la colonisation forestière. Les mélèzes profitent des ravins régulièrement érodés par les crues pour s'implanter.

Voir carte et photo aérienne dans Géoportail

1921            
2004



Page d’accueil